samedi 2 mai 2009

L'arbre subjectif du vivant

Puisque c'est l'année de Darwin, voici l'arbre subjectif du vivant. Créer un arbre du vivant est très fastidieux. Vu le nombre d'espèces (des millions), il est impossible d'être exhaustif. En théorie chaque branche de l'arbre se divise en deux, et jamais en trois ou en quatre ce qui rend le travail encore plus difficile.



Le choix qui est fait la majorité du temps consiste à partir de la racine de l'arbre et à décliner les branches, tant que la taille de l'arbre reste acceptable. On en arrive alors à voir des arbres extrêmement fournis mais dont l'immense majorité des branches sont des familles de bactéries inconnues du public. Dans ce type d'arbre, l'une des branches finale pourra très bien être "l'ensemble des mammifères"... Avec la mention "Vous êtes ici". Ca a l'avantage de nous mettre face à l'immensité du vivant et de relativiser notre position (regardez, nous sommes tout petit !) mais l'inconvénient de "perdre" le néophyte.



J'ai choisit la démarche inverse qui est hautement subjective. Elle consiste à ne prendre comme branche que les êtres vivants connus et à construire l'arbre en partant de la fin, c'est à dire en reliant les branches suivant leur histoire généalogique. Elle est donc anthropocentrique, ethno-centrique et tout ce qu'on voudra... Mais beaucoup plus parlante à mon sens.



Le résultat se trouve ci-dessous. N'hésitez pas à m'indiquer si vous pensez que j'ai oublié une espèce très connues ou s'il y a des erreurs. Le nombre de branche reste très important. Pour ce qui est du sens des séparations (gauche ou droite) j'ai choisi de minimiser la taille des embranchements en adoptant la politique suivante : la branche la plus grande est déployée dans direction opposée de celle d'où vient la branche parente. Ca permet de minimiser l'espace entre les deux branches d'une intersection en "repoussant" les branches fournies vers l'extérieur.



Profitons en pour parler un peu de la théorie de l'évolution. Il me semble qu'il y a souvent une mauvaise compréhension du darwinisme, et la plupart du temps, cela vient simplement d'une mauvaise compréhension du mécanisme de spéciation. Beaucoup de gens pensent qu'une espèce animale apparait du jour au lendemain quand un seul et unique individu subit une mutation. Ce n'est pas ainsi qu'on conçoit les choses. La spéciation est un processus lent et continu qui est provoqué par l'existence d'une barrière naturelle. Elle peut se produire par exemple si quelques membres d'une espèce donnée échoue sur une ile suite à une catastrophe naturelle. Après des centaines de générations cette tribu sera sensiblement différente de son espèce d'origine qui est restée sur terre, et sera plus adapté à son nouvel écosystème parce que les individus les plus adaptés se sont plus reproduits. Ce sont donc les barrières naturelles qui façonnent les espèces. Il n'y a pas apparition d'espèce, il y a séparation d'espèces en plusieurs branches, et aucune des deux branches ne peut être considérée comme l'ancienne ou la nouvelle espèce. L'espèce humaine est sans doute le résultat de la divergence d'une tribu de singe qui s'est trouvée séparée des autres tribus (les futurs chimpanzés et bonobos), mais le premier homme n'existe pas.



On peut saisir intuitivement comment se produit la divergence génétique en prenant l'exemple de l'espèce humaine. En effet on peut constater que les barrières génétiques chez l'homme sont aussi des barrières naturelles : la méditerranée sépare les types européens et arabes, le Sahara les types arabes et africains, l'Himalaya les types indiens, arabes et asiatiques, l'océan pacifique les asiatiques et amérindiens, etc. C'est donc la rareté des échanges qui provoque la divergence génétique, pour la simple raison qu'une espèce ne cesse jamais d'évoluer. Chez l'homme il y a toujours eu suffisamment d'échange pour qu'on ne puisse pas parler de différentes espèces, ni même de différentes races.



D'ailleurs le phénomène d'évolution peut être quelque chose d'extrêmement rapide. Pensons par exemple à la sélection des chiens à partir du loup, qui est un exemple de sélection artificielle (comme la vache, la chèvre, le mouton et le cochon par ailleurs) dont le résultat est extrêmement diversifié. En quelques générations seulement la nature peut créer des formes très différentes. Cependant l'évolution est beaucoup plus stable dans la nature car les contraintes de l'environnement atténuent la diversification. On peut penser à ce titre que, contrairement à une idée reçue, l'homme évoluerait beaucoup plus vite et de manière plus diversifiée depuis qu'il s'est affranchit de la nature par la technnologie...



Une autre idée reçue est celle d'espèce évoluée et d'espèce primitive. Beaucoup de gens pensent que les insectes sont moins évolués que les poissons, qui le sont moins que les reptiles, qui le sont moins que les mammifères, etc. Cette idée n'a pas beaucoup de sens quand on sait que les espèces ne cessent jamais d'évoluer. Les poissons d'aujourd'hui ne sont pas du tout ceux du temps des dinosaures...



Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, je conseille l'excellent livre de Richard Dawkins "Il était une fois nos ancêtres".





Creative Commons License
L'arbre subjectif du vivant by Quentin Ruyant est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France.

Source : TOL web, Wikipedia

2 commentaires:

Jean-Philippe Colin a dit…

Article intéressant, effectivement représenter les parentés des espèces connues est surement plus pertinent pour le grand public comme une première approche.

Je cherche d'ailleurs un arbre tel que celui de la fin de l'article (circulaire) mais en très bonne résolution pour pouvoir l'imprimer en poster... Si vous avez cette image ou un fichier pdf en vectoriel je suis vraiment très preneur !!

Quentin Ruyant a dit…

Bonjour,

Voici divers liens j'espère que vous trouverez votre bonheur :
http://qlinks.free.fr/misc/evolg.png
http://qlinks.free.fr/misc/evold.png
http://qlinks.free.fr/misc/evolution-cloud.png
http://qlinks.free.fr/misc/evolution-flat.png
http://qlinks.free.fr/misc/evolution.png
http://qlinks.free.fr/misc/evolution-limited-big.png

(License creative commons http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/ )