mercredi 4 janvier 2012

Pourquoi la physique quantique est importante ?

Les lecteurs assidus de ce blog auront remarqué que je fais régulièrement référence à la physique quantique dans mes différents articles, et notamment quand il est question de philosophie de l'esprit. On pourra s'interroger sur le bien fondé de ces références, et même y voir ce que les anglophones appellent du "quantum woo". Le terme est souvent utilisé afin de rejeter toute invocation de la physique quantique à propos de la conscience, principalement sur la base des arguments suivants :

  1. Postuler un rôle de la conscience pour résoudre le problème de la mesure en physique quantique, c'est donner un rôle ontologique particulier à l'être humain ou au cerveau, ce qui est douteux. Comment croire que la lune n'existe pas si personne ne la regarde, ou que le monde n'existait pas avant l'apparition de l'homme ?
  2. On ne peut invoquer la physique quantique pour résoudre le problème de la conscience, car les effets quantiques concernent les particules élémentaires et sont assimilables à un "bruit microscopique" au delà de cette échelle. Ils ne sont donc pas pertinents pour décrire le fonctionnement du cerveau humain. Le problème de la conscience est un problème biologique et non physique.
Pour ma part, je pense que la physique quantique a toute sa place dans les discussions relative à la conscience, et je souhaite ici justifier ma position. Pour la résumer brièvement, je dirais qu'affirmer que le problème de la conscience est strictement biologique, c'est faire peu de cas de sa profondeur ontologique, et qu'affirmer que le problème de la mesure en physique quantique se ramène à une histoire de "bruit microscopique" sans rapport avec la conscience, c'est faire peu de cas de sa profondeur épistémologique. Enfin je pense que les arguments (1) et (2) ci-dessus sont en fait quasiment circulaires et s'apparentent donc à une pétition de principe.